Aux pressions, Jérôme Salomon ajoute le mensonge !

Il suffit pour s’en convaincre de lire ses mails.

Alors que le comité d’experts de santé publique France demandait la constitution d’un stock de 1 milliard de masques et que Monsieur Salomon n’en commandait que 50 millions, ce dernier a écrit au directeur de santé publique France le 21 février 2019, je le cite « la position du groupe d’experts est délicate et risquée… Comment concevoir ,sauf a vous décharger sur la DGS puisque vous agissez au nom de l’Etat pour la question des stocks, qu’un groupe d’experts de santé publique france recommande la constitution d’un stock d’antibiotiques ou laisse a penser que le stock de masques doit être autour d’un milliard et que santé publique france n’ai pas constitué des stocks a hauteur de ce qui est recommandé. (…) L’une des solutions pourrait être de modifier la rédaction de certaines formulations. (…) C’est une mesure qui vise a vous protéger et a nous protéger. »

A ceci, le directeur de santé publique france répondait : « j’attire ton attention sur le fait que ces modifications doivent obtenir l’aval des experts avant publication et que nous devrons leur donner une explication ce qui ne va pas être simple tant l’indépendance de l’expertise est un sujet sensible. Regarde quand même si cela vaut le coup… »

Il s’agit clairement de pressions qui vont jusqu’à inquiéter le directeur de santé publique France. Monsieur Salomon commande un rapport d’experts et se permet d’en lire, commenter et modifier les conclusions avant publication. Drôle de conception de l’indépendance des experts. Monsieur Salomon tente de se dédouaner en travestissant la vérité.

Tout cela est à l’image de la gestion dans notre pays ou la technocratie se croit tout permis. Ajoutons que s’il n’y avait pas eu de pression et si les recommandations des experts avaient été suivies, il n’y aurait pas eu de pénurie de masques. Si les Français n’ont pas été protégés par Jérôme Salomon, dès 2019, lui voulait se protéger.

Bruno Retailleau