L’avenir de la terre, ce n’est pas le retour à l’âge de pierre !1 min read

L’abandon des recherches pour la construction d’un réacteur nucléaire français de 4ème génération est une faute, écologique, stratégique et politique.

Une faute écologique, car le nucléaire reste notre principale source d’énergie décarbonnée. Aucune autre énergie propre n’est aujourd’hui assez rentable et assez développée pour se substituer au nucléaire.

Une faute stratégique, car le nucléaire est une filière d’excellence française qui assure notre indépendance énergétique et représente une filière économique de tout premier plan. La recherche sur le nucléaire permet de conjuguer responsabilité environnementale et souveraineté industrielle.

Une faute politique enfin, car le Gouvernement cède ainsi aux ayatollah d’une écologie régressive et décroissante. Nous ne pourrons pas protéger notre environnement sans la recherche et l’innovation.

L’avenir de la terre, ce n’est pas le retour à l’âge de pierre !

Bruno RETAILLEAU