“Les propositions de L. Vacher vont à l’inverse de ce qu’il faut faire !” B. RETAILLEAU

Les propositions de l’inspecteur des finances Laurent Vacher pour financer la dépendance vont à l’inverse de ce qu’il faudrait faire. En bon haut fonctionnaire de Bercy qui se respecte, la solution est simple : augmenter encore les impôts, créer de nouveaux « prélèvements obligatoires » et continuer à baisser le pouvoir d’achat des retraités.
Le rapporteur va même jusqu’à proposer de ponctionner les réserves des régimes de retraites !!!
Tout cela n’est pas raisonnable mais se situe dans la parfaite continuité des solutions dépensières et à courte vue dont l’État n’a que trop abusé. Il faut vivre bien loin des réalités pour croire que le niveau des impôts peut en France encore augmenter.
Si nous voulons conserver notre niveau de vie et améliorer nos standards sociaux, il faudra se résoudre à travailler plus ; c’est justement la solution que rejette d’emblée le rapport commandé par le Gouvernement.
Bruno RETAILLEAU
Président du Groupe LR au Sénat