Taxe sur le transport aérien : C’est une ânerie !1 min read

Cela faisait quelques jours que le gouvernement n’avait pas créé de nouvelles taxes. Il vient de se ressaisir !
Cette fois ci, ce sont les entreprises de transport aérien qui sont dans le collimateur. Elles vont devoir s’acquitter d’une taxe qu’elles seront les seules à payer en Europe et dans le monde.
Dans un secteur concurrentiel comme le transport aérien, où le prix du billet ne cesse de baisser, c’est leur compétitivité qui sera touchée car elles ne pourront pas répercuter cette taxe sur le consommateur.
Alors que les entreprises françaises de transport aérien souffrent déjà d’une surcharge d’impôts en tout genre, le gouvernement en remet une couche. C’est une ânerie !
Cette taxe n’aura aucun effet sur le climat, elle se contentera de remplir les caisses d’un État qui a abandonné toute ambition de réduire son train de vie.
Le seul effet de cette taxe sera de fragiliser les entreprises aériennes françaises déjà malmenées par la concurrence.

Bruno Retailleau
Président du groupe Les Républicains au Sénat